• Commandé avant 16:00? Livraison dans les 48 heures
  • Gratuite dans la France à partir de € 20,-
  • Paiement à réception (sur facture)

T: +33 (0)1 70 97 06 02 (du lundi au vendredi de 8:30 - 16:30)

Menu Fermer

“Tout se passe comme dans un film.”

GL travaille dans les bureaux d’INEOS; le plus grand fabricant de produits chimiques au monde. Le 26 juin dernier, il a sauvé la vie d'un collègue en pleine crise cardiaque.

DAE-Partenaire a livré plusieurs DAE à INEOS. Grâce à l’un de ceux-ci, la vie d'un des collaborateurs a récemment pu être sauvée.

GL travaille dans les bureaux de l’entreprise de produits chimiques. “Nous étions encore quatre personnes au travail, quand soudainement, l'un de nos collègues s’est effondré et a commencé à respirer de façon irrégulière. Nous nous sommes assez vite rendu compte que quelque chose n’allait pas. Mon collègue ne réagissait plus ni à son nom ni aux frappes dans son dos ! Nous avons immédiatement appelé le service médical interne.”

Deux minutes plus tard, le service médical d’INEOS était sur place. GL a immédiatement libéré l'accès pour le service médical. Entre-temps, le collègue avait cessé de respirer et devenait bleu. La réaction du service médical ne s’est pas fait attendre: il fallait directement aller chercher le DEE. Heureusement, GL savait où trouver le DAE et fut rapidement de retour auprès de la victime.

L'utilisation d'un DEA en pratique

GL: “Mes collègues et moi n’avions jamais suivi de formation de premiers secoursl'infirmière nous a donc montré comment procéder à la réanimation. Heureusement, le DAE offre une assistance directe. Dès l’ouverture du couvercle du DAE, vous êtes automatiquement guidé à travers les étapes. Nous avons tout de suite suivi les instructions du DAE. Après un choc administré par le DAE, le pouls de notre collègue est rapidement revenu.”

GL: “Sur le moment même de l'événement traumatique, je n’ai rien ressenti. C’est comme dans un film, tout se passe en mode pilotage automatique. Au début, c’est également difficile de voir un collègue s’effondrer en sachant que vous n’avez aucune formation médicale. En attendant l’arrivée du personnel médical, vous vous sentez impuissant.”

“Sur le moment, vous faites votre devoir. Peu importe qui est au sol.”

Le SMUR est arrivé sur place après environ dix minutes et a repris la situation en main. GL: “Lorsque mon collègue est revenu à lui, il avait très peu de souvenirs de l'incident. Il n’était pas encore tout à fait lucide. Notre personnel médical travaille également quelques soirées au service des urgences de l'hôpital local. Le transfert vers le SMUR s’est donc déroulé sans souci.”

GL se souvient que sa première nuit fut difficile. Son employeur lui a proposé de prendre quelques jours de congé. GL ne l’a pas estimé nécessaire: “j’étais content de pouvoir raconter mon histoire et ce fut suffisant pour moi”. 

Avant l’incident, GL s’était déjà inscrit à un cours de réanimation cardio-pulmonaire (RCP). Au moment de l'événement traumatique, il n'avait cependant encore aucune expérience en RCP. Après l'incident, l'organisation INEOS a mis la formation à la disposition de chacun, et pas uniquement à celle du personnel de secours.